Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de Paris & Co et de l'EIVP. Adhérent de l'UDE et de En Marche je suis membre du groupe Radical de Gauche Centre et Indépendant. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate.

Le blog de Didier Guillot

Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de Paris & Co et de l'EIVP. Adhérent de l'UDE et de En Marche je suis membre du groupe Radical de Gauche Centre et Indépendant. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate.

Intervention au Conseil de Paris du 28 septembre sur le thème Fabriquer à Paris

com

Madame la maire,

Mesdames et Messieurs,

Je veux commencer ici par m’associer aux remerciements de ma collègue Véronique Levieux.

J’avais déjà pu faire le constat avec Etudiant de Paris Le Conseil, dans la précédente mandature que quand on travaille au fond sur un sujet, loin des postures et des reprises médiatiques, nous pouvons nous retrouver sur des diagnostics poussés et des solutions qui peuvent alors faire consensus. Et avoir un consensus sur la question du fabriquer, de l’industrie et d’une certaine façon de la place de l’entreprise à Paris qui aille de l’UMP au PC ce n’était pas évident. Avec ce rapport, il est évident que Paris aime ses entreprises et qu’il y a encore de la place pour le faire, pour la création, pour la fabrication à Paris.
Paris ne redeviendra jamais une grande ville industrielle au sens où nous le décrivons dans la partie historique de ce rapport. Mais Paris démontre à travers son acceptation du principe « small is beautifull » que bien des acteurs disséminés un peu partout dans la capitale sont en passe de réinventer le faire et le fabriquer à Paris dans de petites unités. La politique initiée notamment par Jean-Louis Missika depuis plusieurs années pour accompagner et booster l’innovation en lien avec l’enseignement supérieur et la recherche (opposer les deux n’à d'ailleurs aucun sens) a été une politique qui a permis de faire émerger de nouveaux acteurs, à commencer par les startups, mais aussi de nouvelles façons de travailler, d’inventer, de fabriquer. La mutation de l’économie du numérique, la création des fab labs, des makers, des recycleries, à travers les startups comme les acteurs de l’ESS ont été dynamisés par la ville. Cet accompagnement a réussi parce que nous ne sommes jamais tombés dans le piège de la bureaucratie et avons laissé les innovateurs défricher. De nouveaux secteurs ont émergé que nous n’aurions pas pu imaginer nous mêmes dans nos délibérations. Les startups dans le monde du jeu vidéo, du tourisme, des médias, du sport et bien d’autres sujets nouveaux doivent être favorisées parce qu’elles feront l’économie parisienne de demain. Et si nos incubateurs ont déjà intégré et favorisé ces secteurs très porteurs, nous devons aussi anticiper pour accompagner encore de nouveaux segments. Nous avons vu tout au long de la mission l’importance et la révolution que constitue l’imprimante 3D. Parmi toutes les applications que ce nouvel outil de production à petite échelle peut favoriser, il est deux secteurs où elle jouera un rôle essentiel. Tout d’abord celui du design et de la mode et nous devons valoriser encore davantage ce pilier de l’économie parisienne à travers les designers day par exemple. Et ensuite le secteur de la santé. Nous avons vu à travers l’institut de la vision combien l’excellence parisienne en matière de recherche peut aussi déboucher sur de nouvelles fabrications utiles en matière de santé. C’est pourquoi nous devons favoriser la création d’un lieu d’innovation et de fabrication dédié à la santé à Paris. C’est d’ailleurs un secteur où non seulement la recherche parisienne et française est en pointe mais c’est aussi un des secteurs sur lesquels, nous le voyons à Paris & Co, nous attirons le plus les investisseurs étrangers qui viennent à Paris.
Enfin, il y a deux secteurs dans lesquels nous faisons beaucoup de préconisations. Celui des métiers de bouche et du fooding avec la future cité de la gastronomie à Rungis ou le marché des 5 continents dans le 18ème ou encore le développement de l'agriculture urbaine. Et celui du recyclage des déchets et de la réparation. Voilà sans doute encore deux secteurs où nous devrons accroitre demain notre aide et notre volontarisme.
Paris est déjà qualifiée de meilleure ville au monde pour son capital intellectuel, pour sa vie étudiante. En renforçant davantage son écosystème et en l’adossant au monde de la création de l’enseignement supérieur et de la recherche, notre ville, usine à startups du monde deviendra la référence dans l’économie circulaire, dans l’économie collaborative, dans l’économie du partage. Inventer, innover, créer et fabriquer à Paris ont encore de beaux jours devant eux.

Print
Repost

Commenter cet article