Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de Paris & Co et de l'EIVP. Adhérent de l'UDE et de En Marche je suis membre du groupe Radical de Gauche Centre et Indépendant. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate.

Le blog de Didier Guillot

Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de Paris & Co et de l'EIVP. Adhérent de l'UDE et de En Marche je suis membre du groupe Radical de Gauche Centre et Indépendant. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate.

Intervention au Congrès de Toulouse

com

Nous faisons pleinement confiance à François Hollande, Jean-Marc Ayrault et tous les ministres pour mettre en œuvre les 60 engagements. Mais réussir le changement ne se limite pas à l’action gouvernementale. La clef de la réussite sera la mobilisation de notre réseau d’élus, de tous les militants et des sympathisants. Pour cela nous devons reprendre le chemin de la rénovation de notre parti.

Laurent Fabius en avait posé le premier acte en instaurant le suffrage secret et le principe un homme une voix. C’était il y a 20 ans déjà !

Michel Rocard a posé l’Acte 2 lors des Etats Généraux avec l’ouverture aux sympathisants.

Lionel Jospin a posé l’acte 3 en instaurant l’élection de nos premiers secrétaires, au suffrage direct des militants, en organisant des conventions avec des options et en ouvrant la voie à la parité dans notre parti d’abord et dans la loi ensuite.

François Hollande a posé l’Acte 4 avec le référendum interne sur le TCE et le succès des débats participatifs pour la campagne de Ségolène Royal.

Martine Aubry a posé l’Acte 5 avec la question du cumul et l’organisation des primaires qui ont ouvert la voie à l’élection de François Hollande.

 

A chacun de ces rendez-vous il y avait la même recette : la confiance.

 

La confiance dans la capacité de nos adhérents, de nos sympathisants à se mêler des choix, de l’élaboration de nos programmes, à prendre en main la sélection de nos responsables.

A chacun de ces rendez-vous, nos premiers secrétaires ont choisi, avec volontarisme, de se tourner vers la richesse de nos militants et de nos sympathisants pour mieux les mettre en mouvement.

A chacun de ces rendez-vous, nos premiers secrétaires ont donné à voir, par l’exemple dans notre parti, l’idée de la République que nous nous faisons pour la France.

Harlem, il te revient de poser le nouvel acte de la rénovation et je dirai même de l’innovation.

Harlem, nous t’invitons à oser.

Oser associer les sympathisants en organisant des conventions ou ateliers du changement avec des choix ouverts pour redonner envie de participer et de militer.

Oser achever la réforme de 1995 non seulement en revenant sur le mode d’élection du premier secrétaire comme tu t’y es engagé mais en proposant que tous nos dirigeants soient élus directement parce que chaque dirigeant de ce parti mérite la confiance directe de nos militants qui est bien plus forte que celle de leur courant ou sous-courant.  

Oser en finir avec le cumul des mandats en l’inscrivant dans la loi bien sûr mais aussi dans nos statuts. Il faudra aussi proposer un vrai statut de l’élu.

Oser achever la parité dans toutes nos futures échéances grâce au scrutin bi-nominal que nous avons porté dans ce congrès. Le gouvernement l’envisage pour les cantonales. Notre parti doit oser le proposer pour les législatives de 2017.

Oser la co-élaboration grâce au numérique et aux réseaux sociaux.

Oser les primaires citoyennes pour les désignations municipales parce qu’il ne suffira pas de conserver nos villes. Il y a encore des villes à conquérir, à commencer par Marseille et Bordeaux.

Oser le renforcement de notre parti dans tous les territoires où l’extrême droite prospère.  

 

En osant la participation et l’innovation démocratique, les militants et les sympathisants seront acteurs du changement et notre parti pourra gagner les élections intermédiaires de 2014 et 2015 qui seront difficiles. Notre parti pourra relever le défi de la gauche durable en ayant préparé dès ce congrès la réélection de François Hollande en 2017. 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article