Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de Paris & Co et de l'EIVP. Adhérent de l'UDE et de En Marche je suis membre du groupe Radical de Gauche Centre et Indépendant. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate.

Le blog de Didier Guillot

Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de Paris & Co et de l'EIVP. Adhérent de l'UDE et de En Marche je suis membre du groupe Radical de Gauche Centre et Indépendant. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate.

Intervention au Bataclan sur le pacte éducatif

com

Bonsoir,

 

Pour commencer, je veux ici auparavant saluer l’engagement et la disponibilité des militants les « volontaires » comme on dit maintenant dans la primaire. A Paris, vous avez mené une très belle campagne et qu’il me soit permis de remercier particulièrement Jean-Pierre, Lynda, Eric, Aurélie, Jérôme, Magalie, Romain, Danièle, Boris, Elisabeth, Benoit, Alexandra, Christine, Pierre, Emilie, François, Isabelle, Florent, Lyne, Frédéric, Firmine, Vincy, Flora, Hamou, Pascal, Odile, Afaf, Gilles, Elise, Guillaume, André, Christian, Bernard, Monique, Cédric, Marc, Michèle et tous les autres que je n’ai pas pu citer. C’est à vous que l’on doit le succès du Trianon, de l’Alhambra et ce soir du Bataclan. Vous avez donné une touche de professionnalisme là où il y avait parfois un peu d’amateurisme. Vous avez assuré une campagne de proximité sereine, calme, déterminée, modeste, souriante, tranquille et efficace à l’image de notre candidat et c’était particulièrement indispensable dans la ville qui apportera le grand nombre de voix dimanche soir aux primaires citoyennes. Je veux ici exprimer ma gratitude à notre premier secrétaire fédéral Rémi Féraud qui a su organiser ces primaires à Paris de façon ouverte, loyale conviviale et fluide. Ces primaires ont été exemplaires en France et plus encore à Paris où le pluralisme et le respect des choix des uns et des autres l’emportent sur toute autre forme de clanisme, de sujetion ou de rapport d’autorité. Le 9 octobre sera une sorte de premier tour du premier tour des élections présidentielles et c’est la raison pour laquelle nous devons nous mobiliser à fond au cours de ces derniers jours, de ces dernières heures pour que le plus grand nombre de citoyens se déplacent dans les bureaux de vote.

En mai dernier nous avons adopté le projet, un catalogue certes très complet, mais touffu qui donnait une réponse à tout sans pour autant dégager de véritables priorités. François Hollande a su lui donner à la fois du relief tout en posant les justes limites. La partition, nous la connaissions, mais il fallait désigner le meilleur chef d’orchestre pour que ce projet ressemble davantage à la symphonie du nouveau monde qu’au Requiem.

La priorité donnée à la jeunesse et à l’éducation, voilà exactement le message positif que sauront apprécier les parisiens et franciliens. L’aide à la création de places pour la petite enfance viendra renforcer la politique municipale de créations de structures municipales ou associatives. La création de postes dans l’Education Nationale est une urgence à Paris comme ailleurs où le désengagement vient renforcer les inégalités sociales et territoriales. Inégalités déjà accentuées par une compétition scolaire exacerbée dès l’entrée au lycée. La suppression de la carte scolaire, des RASED et de tous les postes d’accompagnant, de remplaçants ainsi que la suppression de la formation des maitres ont déjà montré leurs effets :  des classes surchargées, une dégradation très nette de la qualité de l’enseignement, des collégiens ayant plus d’heures de cours dans la rue qu’au collège. L’enquête PISA a pu révélé que les inégalités territoriales et sociales se sont renforcées et nous sommes le seul pays développé dans ce cas ! Les seuls à trouver leur compte dans ce paysage étant les officines privées de type acadomia. Dans l’éducation, les parents doivent désormais payer plus pour que les enfants travaillent plus ! Paul Doumer disait « Dans la République il vaut mieux mériter qu’hériter ». Avec Sarkozy, c’est l’inverse aussi bien sur le plan fiscal que dans l’éducation.

Ces 10 années d’UMP ont été catastrophiques et nous sommes le seul pays développé à avoir vu la part du PIB de l’éducation comme de l’enseignement supérieur diminuer de façon continue depuis 2002. Notre pays a baissé la garde et dans cette société de la connaissance, c’est une faute lourde et même une erreur économique. François Hollande a également posé la transition énergétique comme un défi majeur.  Il ne pourra être gagné qu’avec un haut niveau de formation général, garantie de l’innovation.  Alors oui François Hollande saura adosser cet effort à celui des collectivités locales pour en faire une vraie synergie, une parfaite complémentarité, une véritable urgence.Les Villes, les régions, les départements ont tous sous l’impulsion de la gauche investi lourdement dans l’éducation à travers des locaux neufs et modernes ainsi qu’une incitation à l’usage des nouvelles technologies. A ces moyens matériels considérables investis par les collectivités, l’Etat doit désormais répondre par des moyens humains et nous devons retrouver une synergie indispensable entre l’impulsion de l’Etat et celle des collectivités locales qui ont été tant méprisées depuis 2007 avec l’alternance au sénat pour heureuse conséquence ! Je tiens d’ailleurs à exprimer ma fierté de travailler aux côtés de Bertrand Delanoë et Anne Hidalgo pour faire de Paris une ville solidaire, tonique, moderne et tournée résolument vers la création, l’innovation et la métropole.

Dans l’enseignement supérieur, nous devons aller plus loin dans la logique des rapprochements entre Grandes écoles et Universités. Mais nous devrons également en finir avec le malthusianisme qui veut que les promotions des sacro-saintes grandes écoles aient le même nombre depuis des décennies si ce n’est plus. L’université et la recherche doivent être réhabilités.

Nous devrons rouvrir le chantier de l’échec en licence, symbole de tous ces effets d’annonces de Madame Pécresse, annonces jamais suivies d’effets ou de moyens. Et une politique juste d’autonomie des étudiants mêlant allocations, jobs et prêts devra être mise en place en tenant compte des parcours individuels et familiaux.

Parce que l’éducation est le creuset du Vivre ensemble, de l’égalité, de l’émancipation, du progrès scientifique et technique, de la création sous toutes ses formes, de l’innovation, cela mérite d'être à nouveau le grand sujet du quinquennat. Nous n’avons pas gagné d’élection présidentielle depuis 1988. C’était ma première campagne et déjà François Mitterrand fixait dans sa lettre à tous les français ces objectifs ambitieux que nous devons retrouver. Parce que le rapport entre les générations touche chacun au plus profond de son parcours de vie, ce thème sera le grand thème fédérateur de l’élection de 2012. François Hollande  a su imposer le thème du débat face à 5 candidats de gauche. Il saura imposer sa feuille de route à tous les candidats pour l’emporter en mai prochain. Nicolas Sarkozy a gagné l’élection présidentielle de 2007 sur les peurs, le repli sur soi et l’égoïsme absolu. La très grande réussite du concert de SOS Racisme du 14 juillet dernier a été à la fois une réponse et un signe annonciateur. François Hollande gagnera l’élection présidentielle du 6 mai 2012 sur le rêve Français, cet idéal républicain du vivre ensemble, du progrès, de la solidarité entre les générations. Vivement le 17 octobre que tous les socialistes soient à nos côtés pour battre Nicolas Sarkozy. Le 6 mai 2012 se gagne dimanche prochain avec François Hollande !

 

http://www.dailymotion.com/video/xli4n8_didier-guillot-au-bataclan


Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

militant PS 16/10/2011 20:20


J'ai reçu ** le jour du vote ** le projet enseignement supérieur recherche de Hollande-Fioraso-Le Déaut. Hollande a manqué la dernière occasion de clarifier son opposition à l'augmentation des
frais d'inscription, qu'avait proposée son représentant à la jeunesse Rémi Branco. On apprend dans le présent discours qu'un système d'allocations et de prêts va être mis en
place.

Désolé, je ne comprends rien. Avec les informations factuelles précises dont je dispose de F.Hollande, je peux inventer un système et son contraire
Dans son projet ESR, il n'y a quasiment rien de précis.