Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de l'EIVP. Adhérent de La République En Marche et membre de son comité de pilotage parisien, je suis membre du groupe Démocrates et Progressistes au Conseil de Paris et dans le 18eme. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate. 
Par ailleurs cycliste, pianiste, pongiste et amoureux de la montagne et des écrins.

Le blog de Didier Guillot

Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de l'EIVP. Adhérent de La République En Marche et membre de son comité de pilotage parisien, je suis membre du groupe Démocrates et Progressistes au Conseil de Paris et dans le 18eme. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate. Par ailleurs cycliste, pianiste, pongiste et amoureux de la montagne et des écrins.

Intervention au Conseil de Paris du 2 avril 2019 sur la proposition de délibération sur la Lumière à Paris

com

 

2019 RG-CI 1  Un Plan lumière pour Paris : Paris une ville lumière responsable.

 

 

Madame la Maire, chers collègues,

Il nous est proposé aujourd’hui de voter un Plan Lumière, articulé autour de trois aspects très importants : l’aspect culturel, l’aspect sécuritaire et l’aspect environnemental. Le tout est évidemment de trouver une stratégie efficace et équilibrée, sans tomber dans le paradoxe. Beaucoup par exemple, pour des raisons environnementales, pourraient demander la fin de l’éclairage de certains monuments culturels par exemple. 

Comment allier en effet nécessaire mise en valeur des monuments la nuit et respect de l’environnement ? Comment allier pollution lumineuse et respect de la biodiversité ? Un travail minutieux est donc à engager.

Nous devons donc réfléchir à la fois aux objectifs, à la place que nous souhaitons donner à la lumière et à l’éclairage, et aux moyens d’y parvenir. Car le défi est bien de faire rayonner Paris et d’en faire une ville exemplaire. A l’aune du défi climatique, du rôle des métropoles, il nous faut être une place vivante, attractive, sûre et écologiquement responsable.

Les défis et les enjeux sont donc multiples. 

Nous approuvons l’idée d’un « Comité de la lumière à Paris » comprenant acteurs publics et privés, chargé de mettre en valeur le patrimoine et l’ensemble des édifices parisiens dans le respect du futur schéma directeur d’aménagement de la lumière. Ce que nous pouvons voir à Lyon est formidable et tout particulièrement sur la mise en valeur des quais, monuments et ponts. Paris est considérée par beaucoup comme la plus belle ville du Monde mais combien de ses bâtiments, églises et monuments magnifiques, notamment le long de la Seine, ne sont absolument pas ou mal mis en valeur la nuit. La mise en valeur la nuit, pas toute la nuit est magique pour ceux qui la visitent, comme ceux qui la pratiquent. 

 

Mais nous resterons vigilants quant au respect des normes écologiques. A Lyon par exemple, la Ville travaille en étroite collaboration avec entreprises privées et publiques à la pointe de la technologie pour avoir une consommation énergétique la plus basse possible. L’EIVP a d’ailleurs mis en place une chaire d’excellence en lien avec EVESA pour travailler sur les lumières de la ville du futur. Rappelons aussi qu’illumination la nuit ne signifie pas toute la nuit. Il est important d’avoir un temps de repos pour les riverains aux alentours ou même pour les animaux, dont la condition de vie doit être prise en compte. Nous étions intervenus fortement pour leur condition dans le cadre du débat sur la mission Animaux. A Lyon, les lumières s’éteignent à 1h. 

 

Le Fonds pour Paris ne doit pas être oublié des discussions : un travail d’illumination des ponts et de l’Arc de triomphe est en cours.

 

En revanche, nous aurions pu imaginer que ce Comité ne soit pas simplement chargé de cette question culturelle, comme il est proposé dans la délibération. Rassembler les acteurs publics et privés aurait été l’occasion de travailler à divers sujets de haute importancetels que l’extinction de lumière des bureauxvides par exemple, ou la sécurité

 

Vous parlez d’une « politique volontariste de contrôle de l’extinction des bureaux et locaux commerciaux », mais par quels moyens si ce n’est pas avec la Chambre de commerce, les Syndicat des Hôteliers et Restaurateurs, les Grands magasins, les entreprises ? 

Certaines entreprises en effet n’appliquent pas la loi de 2013 sur l’extinction des façades, vitrines et bureaux. Le Gouvernement devra prendre prochainement des arrêtés« précisant les prescriptions techniques pour chacune des catégories d’installations lumineuses ». Ne ratons pas l’occasion de travailler sur ce sujet avec l’ensemble des acteurs.

 

Je l’ai dit, nous aurions pu, dans ce Comité, aussi parler également de la sécurité. Puisque l’Office du Tourisme, la RATP, la SNCF sont représentés, cela aurait pu être l’occasion d’évoquer la question de l’éclairage dans les stations de gares par exemple au niveau du Grand Paris. 

Vous parlez d’intégrer l’impact de la lumière sur le sentiment de sécurité à tous les projets d’aménagement dans l’espace public, mais quid des espaces déjà existantanxiogènes et peu lumineux à Paris ? Peut-être pourrions-nous faire un état des lieuxavec les arrondissements des lieux où il serait nécessaire de revoir l’éclairage. Je rappelle qu’en décembre dernier, des étudiantes de Bordeaux avaient interpellé les autorités après des agressions du fait du peu d’éclairage dans des zones dites sensibles.

 

Enfin, un certain nombre d’axes devraient pouvoir faire l’objet d’éclairage avec détecteurs de présence pour n’éclairer et allumer que lors des passages de véhicules ou piétons. 

En résumé, nous voterons cette délibération car effectivement il est besoin d’une modernisation du schéma directeur de la lumière. Nous resterons néanmoins vigilants sur certains aspects dont j’ai évoqué les enjeux.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article