Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de l'EIVP. Adhérent de La République En Marche et membre de son comité de pilotage parisien, je suis membre du groupe Démocrates et Progressistes au Conseil de Paris et dans le 18eme. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate. 
Par ailleurs cycliste, pianiste, pongiste et amoureux de la montagne et des écrins.

Le blog de Didier Guillot

Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de l'EIVP. Adhérent de La République En Marche et membre de son comité de pilotage parisien, je suis membre du groupe Démocrates et Progressistes au Conseil de Paris et dans le 18eme. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate. Par ailleurs cycliste, pianiste, pongiste et amoureux de la montagne et des écrins.

Intervention sur le budget de la Préfecture de Police 2019

com

 

Intervention de Didier GUILLOT

Conseil de Paris de décembre 2018

 

2018 PP 99  Budget spécial primitif pour 2019. (Préfecture de police)

 

Monsieur le Préfet de police, madame la Maire, chers collègues,

 

Avant tout chose, permettez-moi de remercier vivement au nom de notre groupe Démocrates et Progressistes le travail qui a été accompli par les forces de l’ordre, les pompiers, le secours, les agents municipaux, notamment ces derniers jours, qui furent, nous le savons, difficiles et éprouvants. Merci donc à l’engagement des agents mobilisés sur le terrain. Nous condamnons évidemment les actes de violence et de vandalisme opérés. Aucune cause, aucune colère ne peut justifier un tel déferlement de haine, de lâcheté et de bêtise humaine. Nous comptons désormais sur la justice pour des sanctions à la hauteur des faits inadmissibles. Le succès de la doctrine employée par la PP lors des événements de samedi dernier n'est pas sans rappeler le succès de tous les acteurs, Police, Justice et Ville de Paris dans le traitement du houliganisme au Parc des Princes depuis une Dizaine d'années. Nous aurons l’occasion d’en dire plus demain lors du débat qui y est sera consacré.

 

    Il s’agit du deuxième budget de la PP après le transfert des compétences et des agents de la Préfecture de police à la Ville de Paris, permis grâce à la loi sur la Statut de Paris de février 2017. Ce sont en effet près de 1.800 agents qui sont venus renforcer les effectifs de la Ville dans diverses missions. La Maire s’est vue en effet attribuer de nouvelles responsabilités liés à la circulation, au stationnement, à la lutte contre l’habitat indigne ou les nuisances sonores. C’est pourquoi, nous avions constaté une baisse de près de 16% dans le budget de la PP l’année dernière du fait de la réforme.

Cette réforme a permis l’ébauche de ce que sera demain la police municipale à Paris. Nous avons déjà de facto une quasi police municipale. Il reste à l’ensemble des acteurs à l’assumer. Nous assumerons la question de la création d’une police municipale bien qu’elle ait été écartée, notamment dans le cadre des discussions qui s’ouvriront grâce au vote de notre délibération sur le renforcement des pouvoirs des mairies et conseils d’arrondissements.

 

     Aujourd’hui, le budget primitif 2019 de la PP représente 627,257M d’euros. Il était de 625,35M d’euros en 2018. La brigade des sapeurs-pompiers se voit consacrer 434,09M d’euros dont l’efficacité a encore été prouvée ces derniers jours. Mais il nous faut réfléchir à la fois à l’anticipation des risques nouveaux auxquelles elle peut être confrontée et à l’évolution de son modèle et de son périmètre, recouvrant aujourd’hui 124 communes de différents départements – alors même que nous connaissons une progression de la démographie en Ile-de-France. Je précise par ailleurs que nous ne devons pas oublier que le budget de la PP est un budget de contributions, venant de la Ville certes, mais aussi de l’État, des conseils départementaux, des communes ou d’autres organismes.

 

 

Le soutien de la Ville à la PP en matière de fonctionnement est stable malgré une légère baisse, passant de 217,4M d’euros au BP 2018 à 215M hors contribution à la BSPP, qui s’élève pour sa part à 87M. Cela s’explique notamment par une diminution des frais de fonctionnement de la PP suite à la réforme du statut de Paris.

 

Près de la moitié des dépenses d’investissement du budget consacré à la sécurité de la Ville est dédiée à la PP, soit 15M, visant en des travaux d’entretien de la Préfecture et de la brigade des sapeurs-pompiers. Nous savons combien il est important de pouvoir travailler dans de bonnes conditions surtout dans des métiers de tension.

 

Par ailleurs, il me semble primordial de pouvoir également réfléchir sur ce que peut permettre le numérique et les technologies en matière de lutte contre les incivilités, du domaine de la Ville. Nous avions demandé que la ville de Paris lance un appel à projet sur la ville intelligente afin de pouvoir concentrer le maximum de services de géolocalisation et de traitement des incivilités avec une seule application connectées à tous les réseaux, aussi bien ceux que la Ville gère en direct que ceux de la Préfecture de police. J’ai eu l’occasion d’accompagner en 2001 l’adjoint à la sécurité d’alors à Chicago pour étudier comment les citoyens pouvaient participer à la sécurité. L’utilisation des smartphones est une réponse appropriée pour cette participation citoyenne. Je vous invite à examiner de près ce qui est fait à Dijon, Lyon ou Nantes en la matière avant de répondre que tout est parfait à Paris. Il serait aussi utile de faire un point sur la réforme du stationnement.

 

Pouvez-vous nous faire un premier bilan provisoire de la police de sécurité du quotidien déployée dans le quartier de La Chapelle ? Nous avions déposé un vœu en novembre 2017 à ce sujet. Une des propositions qui étaient remontées par ailleurs des territoires était notamment d’accroitre la participation des habitants à leur propre sécurité. Ainsi, je voulais savoir comment se coordonnaient habitants et policiers.

 

Le groupe des élus Démocrates et progressistes votera ce budget spécial de la Préfecture de Police. 

 

Je vous remercie.

 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article