Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de l'EIVP. Adhérent de La République En Marche et membre de son comité de pilotage parisien, je suis membre du groupe Démocrates et Progressistes au Conseil de Paris et dans le 18eme. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate. 
Par ailleurs cycliste, pianiste, pongiste et amoureux de la montagne et des écrins.

Le blog de Didier Guillot

Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de l'EIVP. Adhérent de La République En Marche et membre de son comité de pilotage parisien, je suis membre du groupe Démocrates et Progressistes au Conseil de Paris et dans le 18eme. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate. Par ailleurs cycliste, pianiste, pongiste et amoureux de la montagne et des écrins.

Intervention au nom du groupe Démocrates et progressistes sur le statut de l'école du Breuil

com

Intervention école du Breuil      

 

 

La délibération soumise aujourd’hui permettra à cette école d’avancer.

Cette réforme est une réforme intéressante et importante. Il n’en reste pas moins que cette réforme aurait pu être plus ambitieuse. La feuille de route de la maire de Paris à l’adjointe à l’enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante indiquait en début de mandature le souhait de voir aboutir le projet de fusion de l’école du Breuil et de l’EIVP pour en faire l’école du génie urbain et paysager métropolitain. Ce projet a été abandonné en rase campagne. Et il l’a été d’abord à la suite d’un bras de fer assez inouï entre l’administration et le politique. Une chef de bureau qui avait en quelque sorte la tutelle de cet établissement n’a eu de cesse de combattre ce projet. Et les armes de ce combat sont inadmissibles de la part d’une fonctionnaire de cette ville. 3 directeurs en 4 ans. 3 directeurs qui ont subi du harcèlement. Chaque directeur ou directrice finissant par jeter l’éponge ne supportant plus de telles pratiques. Or ce ne sont pas les excellents directeurs de cette école qui auraient du démissionner les uns après les autres mais bien cette sous directrice qui a beaucoup contribué à la crise de nerf  de cette école. Vous conviendrez qu’il y a un immense décalage entre la politique volontariste de notre municipalité sur la végétalisation de Paris et le climat de déprime et de crise de nerf permanente qui règne dans cette école. Cette école est pourtant un joyau de notre ville. Un joyau pour la formation des jardiniers et paysagistes. Un joyau pour l’insertion professionnelle de jeunes qui retrouvent ici sens et désir d’engagement. Un joyau pour la bio-diversité parisienne.

Alors oui si la fusion ratée est momentanément derrière nous, ce nouveau statut de l’école permettra précisément à l’équipe dirigeante de s’émanciper d’une tutelle qui a contribué à pourrir le climat de cette école. Nous ne pourrons donc pas voter les vœux demandant de repousser une fois encore. Le conservatisme ne peut plus être de mise et il n’y a plus de temps à perdre. Le statu quo serait mortel pour cette école qui doit retrouver un climat de confiance.

Cette réforme permettra à l’école de se responsabiliser, de sortir de la totale opacité financière dans laquelle elle vivait et surtout de trouver de nouvelles sources de financements. Et l’EIVP comme l’ESPCI n’ont jamais eu à souffrir d’aller chercher d’autres financements que ceux de la ville. D’autant que la dernière réforme de la taxe d’apprentissage offre de belles perspectives à ce type d’établissement.

Si cette réforme permettra à l’école de s’émanciper et d’apprendre l’autonomie et la responsabilité, il est indispensable pour restaurer la confiance des acteurs de s’engager aussi sur un projet d’investissement. C’est la raison pour laquelle nous voterons le vœu de l’UDI-MODEM sur l’investissement et le vœu de l’exécutif.

Nous faisons le vœu ici que cette nouvelle régie soit une étape importante et que la prochaine mandature puisse à la fois relancer le projet de rapprochement des écoles et engager les investissements qui auraient du être faits dans cette mandature, même s’il me paraît curieux d’écrire aujourd'hui dans un vœu cet engagement pour engager une prochaine mandature.

 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ipomée 03/07/2018 14:56

Merci Didier pour cet article qui résume parfaitement bien la situation que nous avons connue en même temps qu'il donne espoir pour l'avenir de l'école.