Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de l'EIVP. Adhérent de La République En Marche et membre de son comité de pilotage parisien, je suis membre du groupe Démocrates et Progressistes au Conseil de Paris et dans le 18eme. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate. 
Par ailleurs cycliste, pianiste, pongiste et amoureux de la montagne et des écrins.

Le blog de Didier Guillot

Bonjour et bienvenue ! Ce blog est mon espace d'expression et d'échange politique. Il me permet de rendre des comptes de mon mandat de conseiller de Paris du 18ème arrondissement délégué à l'enseignement supérieur, la recherche et la vie étudiante et Président de l'EIVP. Adhérent de La République En Marche et membre de son comité de pilotage parisien, je suis membre du groupe Démocrates et Progressistes au Conseil de Paris et dans le 18eme. Ce blog me permet également de commenter notre actualité politique nationale et parisienne.N'hésitez pas à réagir, à partager et à participer ! De gauche. Réformiste. Européen. Libéral. Ecologiste. Démocrate. Par ailleurs cycliste, pianiste, pongiste et amoureux de la montagne et des écrins.

Intervention sur la situation des migrants. Réponse au voeu de l'exécutif - Conseil de Paris 2-3-4 mai 2018

com

Madame la Maire, chers collègues,

 

Paris et la France, ainsi que d’autres pays européens, sont confrontés à une crise migratoire d’une très grande ampleur. Tous les acteurs doivent être bien sûr mobilisés et sont mobilisés : les acteurs associatifs, la Ville ainsi que l’État. De nombreuses actions sont menées conjointement. Il est important de les intensifier.

 

Je souhaite rappeler, à cet égard, qu’en Ile-de-France - car la question des migrants dépasse bien évidemment le périmètre de Paris intramuros -  l’Etat est bien sûr très impliqué, avec l’aide des associations notamment.

 

Il y met bien évidemment les moyens et ne s’est pas désengagé de cette question. Je souhaite simplement donner quelques chiffres :

 

  • 4 structures d’accueil de jour dédiées aux femmes, hommes et familles ont été créées à Paris ;
  • Le Centre de premier accueil a fermé dans le 18e. Aujourd’hui, 5 centres d’accueil et d’examen des situations (CAES) ont ouvert en Ile-de-France pouvant accueillir 750 personnes ;
  • Et puis qu’un vœu polémique inutile pointe la question du 18eme, je ne peux que me féliciter de voire une belle idée ayant montré ses preuves dans le 18ème être dupliquée dans plusieurs départements autour de Paris. Paris ne peux accueillir tous les migrants d’ile de France mais il doit en prendre toute sa part.
  • Ces centres ont pour objectif d’héberger temporairement les demandeurs d’asile, d’organiser leur accès au guichet unique et de les orienter vers les structures adaptées ;
  • Ils disposent par ailleurs d’un pôle de soins, de traducteurs professionnels, outre l’hébergement bien évidemment.
  • Depuis fin mars, ce sont par exemple 873 hommes isolés qui ont été accueillis et 529 demandeurs d’asile qui ont été orientés vers ces centres.
  • Au total, ce sont 9.992 migrants qui aujourd’hui sont hébergés en IDF, il existe 5.291 places en plus dans les centres d’accueil des demandeurs d’asile (CADA), et 3.221 places en  plus en hébergement d’urgence demandeurs d’asile.

 

 

En parallèle des moyens, témoignant de l’engagement fort de l’État, celui accompagne bien sûr les réfugiés dans l’insertion par l’apprentissage de la langue, par la formation, l’emploi, le logement et la culture. C’est près de 1.792 personnes qui en ont bénéficié depuis janvier dernier.

 

 

 

Tandis que des places existent dans les CAES, des migrants refusent tout de même d’y aller. C’est ce que constatent les différents acteurs sur le terrain lors des maraudes.

Ce sont les migrants eux-mêmes qui le disent, ainsi que les associations à l’instar de France Terre d’asile et les services de l’État. 

Plusieurs migrants refusent d’être envoyés, hébergés et orientés dans les CAES. La raison soulevée est qu’étant des « dublinés » ou des déboutés du droit d’asile, ils préfèrent rester sur place afin d’éviter un examen de leur situation.

Les places leur sont donc ouvertes. La procédure Dublin, reposant sur les textes de l’Union européenne, implique que le demandeur d’asile fasse sa demande dans le pays où il a été contrôlé.

Nous connaissons donc la complexité de la situation, des règlements, la réalité du terrain, des refus, les questions sanitaires, humaines, sécuritaires que cela posent. Nous devons y répondre ensemble, de manière concrète et coordonnée. Mais c’est bien le contexte international qui pourra répondre à cette question migratoire d’ampleur…

 

Par ailleurs, un mot sur la Loi Asile et Immigration qui entend répondre en partie à cette situation. Il s’agit d’une loi équilibrée, qui a été fortement amendé. Le texte initial n’est plus le texte d’aujourd’hui. Il est enrichi, juste, plus précis. C’est le rôle du Parlement que d’enrichir un texte. Je pense à l’amendement concernant le délit de solidarité, qui a été réécrit  pour plus de justice ou celui déposé et adopté par notre collègue Anne-Christine Lang permettant de scolariser tous les enfants, même quand les maires des communes s’y opposent.

 

L’État est donc fortement engagé. La Ville et l’État doivent travailler conjointement sans posture, sans idéologie, avec pragmatisme, dans un esprit constructif, prenant en compte ce que chacun fait.

A la communication, à la compassion, à la récupération l’Etat préfère tout simplement l’action et tous les acteurs devraient n’avoir pour seule boussole que cela :  l’action. C’est d’ailleurs ce qui avait prévalu au succès de la Bulle de la Porte de la Chapelle.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Santino 30/05/2018 16:16

Bravo, belle réponse équilibrée !